Capital décès

Nos proches seront-ils en mesure de faire financièrement à notre décès ? C’est une question que l’on se pose tous à un moment ou à un autre de notre vie.

La réponse est malheureusement souvent non. Afin d’éviter de fragiliser davantage vos proches durant cette épreuve, vous devez trouver une solution.

Plus vous la trouvez tôt et plus elle sera financièrement intéressante.

Certains vont opter pour une assurance obsèques afin que leurs proches ne se préoccupent pas de savoir comment payer les funérailles, d’autres vont se diriger vers l’assurance vie et il y a ceux qui vont préférer l’assurance décès.

Cette dernière solution est effectivement un choix intéressant avec de nombreux avantages.

Nous avons donc décidé de vous en dire plus sur cette assurance et notamment sur le capital décès qui est l’un des points les plus importants de ce type de contrats.

Obtenir 3 devis gratuitement

Le choix des bénéficiaires

Lors de la souscription de votre contrat d’assurance décès, vous allez devoir faire plusieurs choix dont celui du ou des bénéficiaires.

C’est un choix important et que ne se fait pas à la va-vite. L’organisme, la banque ou l’assurance que vous avez choisi vous fera deux propositions :

  • La désignation par clause type

Il s’agit de plusieurs clauses types et vous optez pour celle qui correspond le mieux à votre situation et à vos souhaits.

Elles permettent la désignation du ou des bénéficiaire par leur qualités (par exemple un conjoint ou un partenaire de PACS).

Pour pouvoir bénéficier du capital garanti, ces personnes vont devoir prouver qu’elles ont toujours cette qualité au jour de votre décès.

Ces clauses prévoient bien sûr la désignation d’un bénéficiaire subséquent si par exemple, le bénéficiaire prévu lors de la souscription est décédé.

  • La désignation particulière

Si la désignation classique ne vous convient pas et ne correspond pas à votre situation, vous allez pouvoir rédiger la clause bénéficiaire en nommant précisément qui sont les personnes qui bénéficieront du capital décès.

Vous pouvez désigner qui vous voulez : concubin, conjoint, enfants, petits-enfants, ami etc.

Précisez bien leur identité et indiquez un bénéficiaire subsidiaire au cas où la personne choisie lors de la souscription décède prématurément.

Sachez que la plupart des contrats offrent la possibilité de changer de bénéficiaire à tout moment.

Renseignez-vous quand même sur ce point lors de la souscription. Un divorce, une naissance, un décès prématuré d’un des bénéficiaires font que c’est une clause importante du contrat.

Obtenir 3 devis gratuitement

Le capital décès en détails

Le montant du capital décès est défini lors de la souscription.

Les assurances proposent une fourchette comprise entre un capital minimum et un capital maximum dans laquelle le souscripteur peut choisir le montant qu’il souhaite, souvent par tranche.

Le montant minimum du capital est souvent compris entre 7500 et 100 000 euros et le montant maximum du capital décès est compris dans la majorité des cas entre 50 000 et 100 000 euros mais peut aller jusqu’à 3 000 000 euros.

Sachez que vous pouvez à tout moment décider de modifier le capital garanti selon l’évolution de votre situation personnelle.

Sachez également que certains contrats prévoient en option de doubler le capital garanti si le décès est accidentel et de le tripler si le décès est dû à un accident de la route.

La plupart des contrats prévoient le versement total du capital aux bénéficiaires désignés.

Certains proposent également le versement du capital sous forme de rente à vie ou de rente temporaire (souvent une rente éducation pour les études des enfants).

La plupart des assurances ou banques telle que le Crédit Agricole ou la Macif garantissent le versement d’une aide financière dès le décès du souscripteur sur un simple appel téléphonique.

Sous deux jours, une avance est donc versée au bénéficiaire afin qu’il fasse face aux premiers frais.

Le montant de cette avance est souvent compris entre 2 000 et 5 000 euros. Le reste du capital garanti est débloqué dès que tous les papiers sont reçus par l’organisme.

Nos conseils

Chaque organisme ou banque a ses propres garanties et options.

Le montant garanti ou le type de versement diffère donc d’un assureur à l’autre. Il est donc important de comparer et de faire jouer la concurrence en faisant des devis en ligne.

Lorsque vous recevez un devis ou lorsque vous êtes en face d’un conseiller, regardez bien le type de versements, si vous pouvez changer le bénéficiaire en cours de contrat, les montants proposés pour le capital et surtout, prenez votre temps et réfléchissez pour chaque point et chaque option.

Obtenir 3 devis gratuitement