• Home
  • Avantages et inconvénients de l’assurance décès

Avantages et inconvénients de l’assurance décès

Elle est souvent confondue avec l’assurance vie mais elle est pourtant bien différente et ne répond pas au même objectif.

L’assurance décès a pour but de garantir l’avenir de vos proches en cas de décès.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’assurance décès ? Connaître ses avantages et ses inconvénients ? Comment adhérer à une assurance décès ? Nous répondons à toutes les questions que vous vous posez pour que l’assurance décès n’ait plus de secrets pour vous !

Obtenir 3 devis gratuitement

Petit rappel sur l’assurance décès

L’assurance décès est avant tout une solution de prévoyance.

Elle vous permet de prévoir une couverture financière que l’assureur s’engage, en cas de décès, à verser au bénéficiaire que vous aurez choisi.

Le but de l’assurance décès est uniquement de garantir à votre entourage des revenus après votre décès.

L’assurance décès est un contrat qui aboutit au versement d’un capital lors du décès du souscripteur.

Les avantages de ce type d’assurance

Les avantages de l’assurance décès sont nombreux et c’est pourquoi c’est une solution de plus en plus choisie par tous ceux et celles qui veulent garantir un avenir financier à leur entourage.

Voici donc quelques avantages à retenir sur l’assurance décès :

  • Elle permet au bénéficiaire que vous avez désigné de recevoir un capital si vous disparaissez brutalement. Votre bénéficiaire sera alors protégé des aléas de la vie.
  • Elle peut également prendre la forme d’une rente éducation qui va garantir aux enfants des revenus pour qu’ils poursuivent leurs études en cas de décès des parents.
  • Elle existe également en tant que rente de conjoint
  • Elle peut servir plus largement en cas d’invalidité, de garantie décès accidentelle, d’incapacité de travail ou de perte d’emploi

Les inconvénients de l’assurance décès

Comme toute assurance, elle possède des avantages comme nous venons de le voir mais également quelques inconvénients :

  • L’assurance prend généralement fin lorsque le souscripteur atteint un âge limite, déterminé à la signature du contrat. S’il est en vie à cette date, l’assurance prend fin mais surtout, l’assuré perd ses cotisations. On dit donc que c’est une assurance à fonds perdus.
  • Certaines clauses présentent des inconvénients. L’examen médical obligatoire à partir d’un certain âge en fait partie.

En clair, l’inconvénient majeur concerne les contrats à durée temporaire.

Obtenir 3 devis gratuitement

L’adhésion à une assurance décès

Voici quelques informations à savoir sur la souscription d’un contrat d’assurance décès :

  • La limite d’âge

Pour souscrire à ce type d’assurance, vous devez avoir entre 18 et 64 ans inclus.

Mais certains contrats peuvent aller jusqu’à 60 voire 70 ans. Selon certains organismes, vous êtes couverts entre 70 et 85 ans en décès toutes causes.

Si vous avez moins de 44 ans lors de la souscription, une simple attestation de bonne santé vous sera demandée et pour un capital inférieur à 100 000 euros.

Au-delà, un questionnaire médical voire des examens complémentaires seront exigés.

  • La durée

Il y a deux types de durée : l’assurance temporaire et l’assurance vie entière.

L’assurance temporaire est le paiement d’un capital garanti au bénéficiaire désigné si le souscripteur décède avant la date déterminée dans le contrat.

Si l’assuré est toujours en vie à l’échéance du contrat, les fonds sont perdus.

L’assurance décès entière consiste au versement d’un capital garanti lors du décès du souscripteur et ce, quelle que soit la date à laquelle survient le décès.

  • Risque d’exclusion

Si le souscripteur se donne volontairement et consciemment la mort au cours de la première année du contrat, le contrat est nul pour la plupart des organismes.

  • Le capital

Le montant du capital est défini lors de la souscription de l’assurance décès. Chaque organisme en fixe les limites.

  • Les cotisations

Le montant des cotisations est calculé selon le capital décès défini au début du contrant mais également en fonction de l’âge du souscripteur, de sa profession (si elle est risquée) et des différentes options choisies.

Les cotisations peuvent être mensuelles, trimestrielles, semestrielles ou annuelles.

Vous aurez le choix entre une cotisation unique (le paiement s’effectue en une seule cotisation) ou la cotisation viagère qui est versée pendant toute la durée de la garantie et elle est terminée lors du décès du souscripteur de l’assurance décès.

  • Le bénéficiaire

Le bénéficiaire de votre assurance décès peut être choisi librement.

Il peut être un enfant, un conjoint, son mari ou sa femme ou même un ami. Selon le contrat, il peut être possible de modifier le nom du bénéficiaire désigné lors de la souscription.

Notre conseil

L’assurance décès peut être la meilleure solution pour prévenir la situation financière dans laquelle on laisse ses proches lors de notre décès.

Mais ce n’est pas facile de choisir un organisme et surtout, de bien comprendre les différents termes d’un contrat.

Nous vous conseillons donc de prendre votre temps avant de signer un contrat d’assurance décès.

Vous avez également la possibilité de faire des demandes de devis en ligne.

Cela vous permet de comparer tranquillement depuis chez vous les différents contrats que vous recevrez mais également leur coût !

Obtenir 3 devis gratuitement